Le personnage de bande dessinée canadienne Dan Cooper pourrait avoir inspiré le pirate de l’air « D.B. Cooper »

Un article de Randy Boswell du National Post rapporte que le FBI a révélé que le nom et la méthode d’évasion du tristement célèbre pirate de l’air D.B. Cooper pourraient avoir été inspirés par le héros de bande dessinée canadien-français Dan Cooper de l’Aviation royale du Canada :

Un agent du FBI chargé d’enquêter sur l’une des plus célèbres affaires non élucidées du Bureau – la disparition en 1971 du pirate de l’air et parachutiste « D.B. Cooper » quelque part au-dessus du nord-ouest des États-Unis – a annoncé un développement étrange de l’enquête : une nouvelle théorie selon laquelle le nom et la méthode d’évasion de l’homme mystérieux ont été inspirés par le héros canadien d’une bande dessinée française.

Suite à des discussions sur Internet concernant cette affaire, qui continue de fasciner des légions de détectives amateurs près de 40 ans après que Cooper ait sauté en parachute d’un avion de ligne détourné avec 200 000 dollars de rançon, Larry Carr, agent du FBI basé à Seattle, a exposé cette semaine sur le site Web du bureau la possibilité d’un lien canadien.

Faisant référence à Dan Cooper, personnage de bande dessinée francophone des années 1960 – un pilote d’essai de l’Aviation royale canadienne qui combat ses ennemis sur Terre et dans l’espace – M. Carr affirme que le mystérieux pirate de l’air pourrait avoir adopté le nom du super-héros et avoir été inspiré par une couverture particulière montrant le pilote canadien en train de sauter en parachute.

Le numéro sur le saut en parachute a été « publié à peu près à la date du détournement », note le FBI, qui ajoute que le pirate de l’air – bien qu’il soit connu sous le nom de « D.B. Cooper » en raison d’une erreur commise par un journaliste après le crime – s’est en fait identifié comme « Dan Cooper » lorsqu’il est monté à bord de l’avion à l’aéroport de Portland, dans l’Oregon.

Dan Cooper du dessinateur belge Albert Weinberg (1922-) est apparu à l’origine dans l’hebdomadaire Tintin Magasin. La bande de Cooper a commencé en 1954 et les histoires ont été rassemblées dans plus de 40 bandes dessinées Dan Cooper par divers éditeurs, notamment les Editions du Lombard, les Editions Fleurus, les Editions Novedi (distribuées par Hachette), Dargaud, les Editions Loup, et est actuellement publiée par les Editions Hibou en Europe.

Le personnage de bande dessinée canadienne Dan Cooper pourrait avoir inspiré le pirate de l'air "D.B. Cooper".